7/10/18
Villefranche sur saône
Villefranche sur saône

C’est sous une pluie de derby que le coup d’envoi est tapé. Les deux équipes se jaugent pendant les cinq premières minutes. Mais c’est sur une percée du 14 caladois que le doute vient s’immiscer dans la tête des rilliards.


Un cavalier seul qui finira dans l’en-but grâce au soutien de ses avants. Pourtant Rillieux n’abdique pas et envoie du jeu à l’image de son arrière Mathys saura. C’est sans compter sur les enchaînements fluides de Ville-franche. Ces derniers se nourrissent en plus des erreurs de mains des rouges et blancs jusqu’à marquer à la 25e minute grâce à son centre. Il n’en faut pas plus à leur numéro 15 pour alourdir le score à la 30e minute avec deux pénalités. (20-0, 30e).
Une défense trop perméable ne laisse pas de chance aux rouges blancs pour espérer quoi que ce soit durant cette première mi-temps. Un essai transformé en fin de premier mi temps vient porter le score à 27-0. Un score logique.

Le retour des vestiaires tombe dans un faux rythme jusqu’à l’éclaircie des joueurs d’Alexandre Verri. Ils viennent par l’intermédiaire de JC Bourgeot aplatir enfin dans l’en but adverse. Le tout après un gros travail de Benoit sol. (27-7, 51e). Petit à petit Villefranche baisse le pied et Rillieux en profite pour mettre la main sur le ballon et revenir dans le camp adverse. Le temps est toujours aussi gris et les attaques rilliardes restent stériles. Au point d’échauffer les esprits, JC Bourgeot écopera d’un carton rouge pour nervosité et Jordan Sulpice un carton jaune pour plaquage dangereux.

C’est le moment choisi par Rillieux pour donner un dernier coup de collier et mettre un essai sur la sirène par l’ailier Gabriel Andrieu entre les perches. Le score en restera la, 27 à 17 pour les locaux. De quoi avoir des regrets pour ceux qui auront scorer seulement en infériorité numérique.