9/09/18
RC Strasbourg
Stade du Loup Pendu

Pour son premier match de Fédérale 2 Rillieux n’a pas fait le poids face à Strasbourgs sur son terrain, au Stade du Loup Pendu. Défaite 35-7.

Le promu n’a pas réussi l’exploit de battre l’ogre strasbourgeois fraîchement redescendu de fédérael 1 Élite. Physiquement plus costaud, techniquement plus en place, Strasbourg n’à laissé que des miettes au RCR. Quelques minutes à peine après le coup d’envoi, les alsaciens plantaient déjà un essai aux rilliards. Tout va trop vite, plus vite qu’en Fédéralel 3. Les temps de jeux s’enchaînent et il faut une dizaine de minutes avant que Rillieux n’entre dans la partie. Les locaux ont joué avec leurs armes, sans rougir, mais la marche était trop haute. Strasbourg s’est nourri de toutes les erreurs adverses pour scorer. Malgré un score flatteur de 7-0 à la demi heure de jeu, Rillieux retourne au vestiaire à la mi-temps avec un retard de 21 points.
Mais tout n’a pas été noir pour les joueurs d’Alexandre Verri dans cette première période. Ainsi, l’un des grands motifs de satisfaction aura été cette conquête en touche irréprochable. Sur sept lancers adverses, 3 sont contrés et deux ne sont pas droits. Ce qui donne quelques munitions aux rouges et blancs pour s’approcher de l’en but adverse. En vain puisque le RCR ne trouve pas le chemin de l’en-but.

Le retour des vestiaires se fait et rien ne change. Rillieux est dominé mais ne baisse pas les bras et continue d’envoyer du jeu. Jusqu’à cette lueur d’espoir venue du centre Beranger Laude qui aplatit entre les poteaux après une belle combinaison des trois quarts. Le soleil est au rendez vous dans les tribunes et les spectateurs peuvent se réjouir d’un match qui voit une domination des nordistes sur les lyonnais mais qui en aucun cas ne tombe dans la facilité ni la suffisance. Si certains essais sont largement évitables, les quelques maladresses à quelques mètres de l’en-but ont permis de ne pas voir le score s’alourdir en faveur des alsaciens.

Les erreurs défensives rilliardes ont été fatales pour le Petit Poucet de cette poule. Coup de pied de dégagement raté, surnombre sur les extérieurs, il n’en faut pas plus à Strasbourg pour parachever leur victoire 35 à 7 et retourner en Alsace avec le bonus offensif.



Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc
Copyright: Heloïse Kosc